Home » Les malheurs dAlice: Elle adore le sexe, elle cherche lAmour by Ludovic den hartog
Les malheurs dAlice: Elle adore le sexe, elle cherche lAmour Ludovic den hartog

Les malheurs dAlice: Elle adore le sexe, elle cherche lAmour

Ludovic den hartog

Published
ISBN :
Kindle Edition
72 pages
Enter the sum

 About the Book 

Les rondeurs et les gros seins d’Alice attirent les hommes comme des aimants. Après avoir vécu auprès de Nicolas une période très agitée, la jeune fille s’est amendée - elle est devenue tout à fait monogame pour pouvoir partager la vie de Jérôme.MoreLes rondeurs et les gros seins d’Alice attirent les hommes comme des aimants. Après avoir vécu auprès de Nicolas une période très agitée, la jeune fille s’est amendée - elle est devenue tout à fait monogame pour pouvoir partager la vie de Jérôme. Mais voici que son passé sulfureux la rattrape. Dans le même temps, une vilaine surprise vient bouleverser ses projets d’avenir et saper la confiance qu’elle a en elle. Que va-t-il en sortir ?Extrait : Nicolas organisait des « soirées-Alice » où j’étais la seule fille. Il invitait ses quatre potes, toujours les mêmes, je mhabillais de façon à déchaîner leur enthousiasme, on mangeait, on picolait un petit peu, pas trop, parce qu’on ne peut plus rien faire après. Puis je dansais avec l’un, avec l’autre, leur collant mes gros nichons dans lestomac, laissant complaisamment pétrir mes fesses prospères, nues sous une jupette légère. Ensuite venait un jeu avec des gages, ou on organisait un strip-poker, ou alors des concours délirants dont j’étais le prix. Bref, d’une façon ou d’une autre on me déshabillait, et ça finissait toujours comme vous pouvez l’imaginer. Je ne m’en suis jamais cachée, être la seule fille, j’adorais ça. Je prenais un plaisir énorme à passer de mains en mains et j’aurais été très vexée qu’ils en invitent une autre - il était entendu que je leur suffisais et que je n’avais besoin d’aucune aide pour m’occuper d’eux.Certains se demanderont comment une fille honorable peut goûter ce genre débats ? Très facile, ça vient tout seul ! Il suffit dêtre bandante, motivée, endurante, daimer les hommes et de connaître les bonnes personnes, cest-à-dire des types qui apprécient ce que vous leur donnez et qui vous traitent en princesse du début à la fin, même après que la fête soit terminée.Tenez, je me souviens encore avec délices de la première « soirée-Alice », le soir où tout a basculé, où j’ai été submergée d’émotions nouvelles et de plaisirs inédits.